GRÈVE DES MINEURS DU BASSIN DU NORD ET DU PAS DE CALAIS 27 MAI AU 9 JUIN 1941




La région Nord-Pas-de-Calais, notable pour ses richesses en charbon, est occupée après l'invasion du Nord de la France par les troupes allemandes. Elle est en zone interdite, et directement rattachée à l'administration militaire de Bruxelles le 17 juin. Toute la région a connu une lourde occupation militaire et un contrôle des entreprises industrielles. Les mineurs, encadrés par les militants communistes, entament une grève pour protester contre la dégradation de leurs conditions de vie et de travail, revendications auxquelles se mêlent des sentiments patriotiques. Les femmes de mineurs, comme Émilienne Mopty, jouent un rôle actif dans cette grève, qui, déclenchée le 27 mai à la fosse no 7 - 7 bis de la Compagnie des mines de Dourges, s'étend en cinq jours à l'ensemble du bassin minier.

Cette grève générale prenant de l'ampleur et cette industrie étant importante économiquement et stratégiquement pour l'Allemagne d'autant que ce mouvement prend un tour politique, elle est violemment et rapidement réprimée. Connu comme l'un des premiers actes de résistance collective à l'occupation nazie en France, le bilan se solde par plus d'une centaine d'arrestations, des exécutions et la déportation de 270 personnes. Les autorités allemandes donnent finalement en partie gain de cause aux mineurs en leur accordant des suppléments alimentaires et des vêtements de travail.

Extrait wikipédia encyclopedie libre

Le Concepteur du site: Jean Nivoit