LISTE DES CATASTROPHES RECENSÉES DANS LE BASSIN DU NORD PAS-DE-CALAIS

Liste des catastrophes survenues entre 1720, date à la-quelle fut découvert à Fresnes-sur-Escaut le premier gisement de charbon, jusqu'à la dernière gaillette
remontée de la fosse n°9 à Oignies le 21 décembre 1990.

Me contacter
Année Description sommaire des faits Année Description sommaire des faits
1756
Le 16 juillet. Fosse du Gros Caillou de la Compagnie des mines d'Anzin à Vieux-Condé. Un coup de grisou tue 11 ouvriers. Vingt autres qui travaillaient sur le même chantier sont sauvés par leurs camarades, accourus d'autres galeries. À la surface, le sol tremble, un mur s'écroule et les bâtiments du carreau sont ébranlés.
1805
Fosse Saint Roch de la Compagnie des mines d’Anzin à Vieux-Condé, un incendie à l’accrochage à 53 mètres de profondeur fit 11 victimes. Cet étage d’extraction fut définitivement fermé. Le cuvelage était tellement en mauvais état que le puits fut remblayé en octobre 1811.
1823
Le 9 avril à la Fosse La Pensée de la Compagnie des mines d'Anzin à Abscon un coup de grisou cause la mort de 22 mineurs.
1824
Le 26 juin, de nouveau à la Fosse La Pensée à Abscon, un coup de grisou fait 20 autres victimes
1825
Mois de Juillet 1825 Fosse Saint-Ignace des Mines du Boulonnais, un coup de grisou fait 2 morts.
1865
Le 9 février à la Fosse Turenne à Denain un coup de grisou tue 39 mineurs.
1866
Marles les Mines. Eboulement du puits sur 40 mètres de profondeur.L'incident appelé à l'époque « catastrophe de Marles » désigne en fait la remontée précipitée des mineurs travaillant dans un environnement dangereux où ils risquaient l'ensevelissement. Grâce à la présence d'esprit d'un machiniste qui signale une anomalie dans le fonctionnement des cages, il n'y eut aucun mort ni blessé .0
1868
Fosse 2 à Oignies un coup de grisou provoque la mort de 4 mineurs.
1869
Le 18 novembre à Fosse n°1 à Bully un incendie provoque la mort de 19 mineurs par asphyxie.
1872
Le 3 février, Fosse n°1 à Bauvin, la chute d'une cage tue 8 mineurs. Malheureusement, à cette époque, les cages n'étaient pas encore équipées de parachutes.
1873
Juin 1873, Fosse n°2 à Auchy-au-Bois 7 morts suite à un coup de grisou.
1875
Janvier 1875, Pont-de-la-Deûle, Fosse n°3 une chute au fond du puits : 5 morts.
1876
Fosse Soyez à Roost Warendin. Les guides se rompent et le deux cages se rencontrent dans le puits : 13 morts.
1882
Avril, Fosse n°3 à Liévin, un coup de Grisou provoque la mort de 9 mineurs.
Le 13 août 1882, à la Fosse n°3 à Liévin, un coup de grisou provoque la mort de 8 mineurs
1883
Le 24 janvier Fosse n°7 à Courcelles-les-Lens 4 morts après un coup de grisou.
1884
Août 1884, Fosse n°2 à Ferfay, une explosion tue 17 personnes.
1885
Le 14 janvier 1885 à Fosse n°1 à Liévin une explosion fait 28 victimes.
En Juin à la Fosse n°1 à Nœux, un coup de poussière fait 3 morts.
Le 21 août à la Fosse n°7 à Courcelles-les-Lens un coup de grisou fait 10 morts
1900
En novembre 1900, Fosse Fénélon à Aniche, une explosion de dynamite tue 21 mineurs.
1901
Le 13 janvier à Lourches un accident fait 4 morts. Causes à déterminer.
En mars 1901, Fosse n°1 à Hénin-Liétard, un coup de grisou fait 7 morts.
1906
Le 10 mars 1906 à Courrières, un coup de poussière fait 1099 morts, ce qui restera la plus grave catastrophe minière en Europe. Elle provoque une prise de conscience importante sur la nécessité d'une sécurité renforcée, alors qu'aucun accident auparavant n'avait dépassé la trentaine de morts.
1907
Janvier 1907 Fosse n°5 à Calonne-Liévin un coup de grisou fait 3 morts.
1912
Le 3 septembre à La Clarence, deux explosion font 79 morts. Six ans seulement après Courrières, c'est la deuxième catastrophe la plus meurtrière du bassin.
1917
Le 16 avril 1917 à la Fosse n°9 à Hersin-Coupigny un coup de poussière, provoqué par la flamme non protégée d'une lampe, fait 42 morts. C'est une lampe de sûreté ouverte par imprudence qui est à l'origine de l'explosion.
1920
Le 19 janvier 1920 à la fosse de Rœulx à Escaudain, la rupture de l'arbre de la machine d'extraction provoque la chute de la cage et tuant 17 mineurs.
1929
Le 31 juillet, à Courcelles-lès-Lens, un coup de grisou provoque 8 morts.
Le 21 août, à Auchy-les-Mines, 3 mineurs trouvent la mort dans un éboulement.
1940
Le 19 janvier à Noyelles-Godault un accident dont les causes ne sont pas connues fait 8 morts.
Le 28 septembre à Haillicourt à la fosse n°6, un bombardement allemand provoque un coup de poussière qui tue 34 personnes.
1943
En mars, à Annequin à la Fosse n°9, un coup de grisou fait 16 morts.
1944
Le 23 mars, à Oignies à la fosse n°9, un coup de grisou fait 6 morts.
1946
Le 28 mars, à Oignies, à la fosse n°1, un coup de grisou fait 13 morts.
En décembre à Loos-en-Gohelle à la fosse n°15, un éboulement fait 9 morts.
1948
Le 19 avril, un coup de poussière se produit au puits n°11 assurant l'entrée d'air à la fosse n° 4 - 11 des mines de Courrières à Sallaumines, tue 16 personnes dont deux femmes et blesse 40 autres personnes.
Le 10 septembre, une explosion due à un incendie dans la veine Léonard de la fosse no 7 - 7 bis des mines de Liévin du Groupe de Lens à Avion cause la mort de 7 mineurs et en blesse grièvement un autre.
En décembre à Avion Fosse n°7 l'explosion d'une nappe de grisou tue 7 mineurs.
1949
Le 6 avril, à la Fosse n°11 de Grenay, 1 mort et 31 blessés après un coup de poussière.
En Juillet, à la Fosse n°21 de Noyelles-sous-Lens, une explosion fait 2 morts.
1951
Le 7 février 1951 à la Fosse n°5 bis de Bruay, un coup de poussière fait 11 morts.
1952
Le 12 août à la Fosse Schneider de Lourches un coup de poussière fait 9 morts.
1953
En janvier 1953 à la Fosse n°7 de Mazingarbe un éboulement fait 2 morts.
1954
Le 20 juin, un coup de grisou survient à la fosse n° 1 - 1 bis des mines de La Clarence du Groupe d'Auchel à Divion, cause la mort de 10 mineurs et en blesse 10 autres.
1957
En janvier, à la Fosse n°21 à Harnes, un éboulement fait 4 morts.
Le 13 mars, un éboulement dans la recette du puits n° 6 bis de la fosse n° 6 - 6 bis - 6 ter des mines de Bruay du Groupe de Bruay à Haillicourt cause la mort de 2 mineurs.
Le 16 mars, un coup de grisou survient à la fosse n° 3 - 3 bis des mines de Lens à Liévin et cause la mort de 10 mineurs.
1958
Le 11 février, la rupture d'un arbre de treuil au bure 510 de la fosse n° 4 - 5 à Méricourt provoque la chute d'une cage de transport de personnel et la mort des 11 mineurs qui s'y trouvaient.
1962
Le 21 juin, un éboulement dans la veine Élisa de la fosse n° 13 des mines de Lens du Groupe de Lens-Liévin cause la mort de 6 mineurs.
1964
Le 17 juin, une barrière de sécurité rompt dans une cage de la fosse n° 5, à Auchel, et cause la mort de 5 mineurs.
1965
Le 1er février, une explosion due au grisou se produit dans la veine Marthe de la fosse n° 7 à Avion et tue 21 mineurs.
1966
Le 23 décembre à la fosse Saint Mark à Escaudain au niveau -1010 m, veine Denise, un coup de charge ensevelit et tue 2 mineurs.
1969
En février, à la fosse n°7, à Avion un coup de grisou fait 16 morts.
Le 24 mars, une cage de bure chute dans le puits de la fosse n° 10 à Leforest et tue 5 mineurs.
En novembre, à la Fosse Barois à Pecquencourt un éboulement fait 4 morts.
1970
Le 4 février, un coup de grisou survient dans un traçage de la fosse n° 6 - 14 des mines de Courrières du Groupe Centre à Fouquières-lez-Lens, tue 16 mineurs et en blesse 12 autres.
1971
Le 14 avril, 4 mineurs périssent lors d'un accident en raval du puits de la fosse n° 4 à Lens.
Le 28 novembre, 4 mineurs périssent lors d'un éboulement dans un dressant de la fosse Barrois à Pecquencourt.
1974
Le 27 décembre, un coup de grisou survient à la fosse n°3 - 3 bis à Liévin et cause la mort de 42 mineurs et en blesse 5 autres. Une cérémonie en présence du premier ministre Jacques Chirac a lieu quatre jours plus tard.
1975
Le 10 avril, à la Fosse Agache à Fenain un éboulement fait 2 morts.
Le 26 août, à Calonne-Ricouart, l'explosion du terril de Quenehem tue 6 habitants du coron voisin.

Sources Wikipédia et interventions d'internautes que je remercie.

Le Concepteur du site: Jean Nivoit